Le prêt à taux révisable est un crédit dont le taux est révisé de façon périodique, en général, chaque année à la date anniversaire du prêt en fonction de l’évolution d’un indice de référence. En France, cet indice de référence est très souvent l’Euribor (European Interbank Offered Rate) qui correspond au prix auquel les banques s’échangent de l’argent à court terme sur le marché monétaire de la zone euro.

Les avantages du prêt à taux révisable sont nombreux :

  • le taux de départ est souvent plus faible que pour les crédits à taux fixe,
  • vous profitez des éventuelles baisses de taux qui se répercutent sur vos mensualités ou sur la durée de votre emprunt,
  • selon les établissements, vous pouvez rembourser votre crédit par anticipation sans payer de pénalités (sous certaines conditions),
  • il est généralement possible de transformer un taux variable en taux fixe à des conditions proches de celles du marché en cas de hausse des taux.

Le principal inconvénient du prêt à taux révisable est son risque ! Vous êtes en effet exposé à une hausse des taux qui peut se traduire par une forte augmentation de vos mensualités (ou un allongement inconsidéré de la durée de votre crédit). Choisir un prêt à taux révisable est donc risqué surtout s’il s’agit de la construction ou l’acquisition de votre résidence principale à moins d’avoir contracté un crédit sur une durée relativement courte.

Pour protéger leurs clients de ces fortes variations de taux, les banques ont mis au point d’autres types de prêts à taux variables. Le plus courant d’entre eux est le prêt dit « capé ».

Le prêt capé est révisé périodiquement mais il ne peut dépasser un certain plafond nommé « cap » défini lors de la signature du contrat. Il s’agit généralement du taux de départ auquel on ajoute 1 %, 1,5 % ou 2 % au maximum. Les hausses et baisses de l’indice sont répercutées sur votre financement de deux manières distinctes (selon les formules proposées par les banques) :

  • soit le montant de votre échéance est modifié (la durée de votre crédit reste donc inchangée),
  • soit la durée de votre prêt est rallongée ou réduite (le montant de votre mensualité reste donc inchangée). Ce prêt se traduit par un taux de départ plus élevé qu’un prêt révisable pur mais offre, en échange, une plus grande sécurité.

D’autres formules de couverture existent à l’heure actuelle, chaque banque développant – avec plus ou moins de réussite – ses propres produits.

On peut notamment citer les formules dites « mixtes » qui se caractérisent par une période de fixité (de 2, 5, 7, 10 ou 15 ans) suivi d’une période durant laquelle le taux peut varier avec ou sans limite. Ce concept de financement peut présenter un intérêt pour les primo-accédants (jeunes emprunteurs) qui savent, dès la signature de leur offre de prêt, qu’ils n’iront pas jusqu’au terme de leur crédit.

Exalliance ne commercialise pas de prêts à taux révisable pur (c’est-à-dire sans cap).

Pour aller plus loin