En fonction de la nature de l'objet financé, les durées proposées par les banques varient sensiblement. Le tableau qui suit récapitule les maturités habituellement recensées selon la longévité de l'objet et les usages bancaires :